• J'ai acheté mon ipad il y a un peu plus d'un an. Je l'ai peu utilisé au début en rééducation, il faut du temps pour tester les applications sur une tablette et savoir comment s'en servir.

    Pour fêter cet anniversaire, je vous propose de découvrir celles que j'ai utilisées cette année :

    - Cultimots junior : vous pouvez lire l'article où j'en parle.

    - La magie des mots : l'article qui parle des applications avec lettres mobiles.

    - Les vidéos Touch : cette application, je l'ai découverte très récemment mais je m'en suis vraiment servie beaucoup cette année. Fréquemment, lorsqu'on travaille sur le vocabulaire, on se sert des vidéos de Youtube pour que l'enfant (ou l'adolescent) sache de quoi on parle vraiment et la vidéo est puissante pour ça. Le problème, c'est qu'on peut tomber sur des vidéos pas très bien faites, voire qu'on ne peut pas montrer aux enfants. Cette application permet de contourner cela. Les vidéos sont très jolies, pour les enfants et pour certaines, on peut vraiment en discuter (j'adore celle de l'ours qui attrape un saumon dans la rivière).

     

    Les applications que j'ai utilisées le plus cette année

    Les applications que j'ai utilisées le plus cette année

     

    Motion math zoom : j'avais plusieurs demoiselles avec des difficultés sur les équivalences numériques et cette application a été un bon complément au travail de manipulation que l'on a pu faire.

    - Bloups : la critique sur wikiappli.

    J'écris (de l'escapadou) : l'article sur les appli d'écriture

     

    Cette liste pourra changer d'année en année, en fonction des nouvelles applications et des enfants que j'ai en rééducation.

    Et vous, quelles sont les applications que vous utilisez le plus ?

     

    Comment je trouve mes applications ? Surtout par des abonnement sur les réseaux sociaux (groupe FB, déclic kids sur twitter...) et lecture du blog de Lydie.

    Pin It

    7 commentaires
  • La petite histoire, pour commencer. Le petit patient pour qui j'ai créé les canards a de gros soucis moteurs ou praxiques (pas encore vraiment étiquetés) et il avait beaucoup de mal à prendre des cartes ou des images, à les retourner, à jouer avec (c'est beaucoup mieux maintenant). Il les faisait tomber et ça nous prenait un temps fou et le mettait en échec. Je pensais qu'un petit jeu sur la tablette qui lui permettrait de cliquer sur l'image correspondant à la phrase entendue serait vraiment un plus. J'ai donc utilisé Tiny tap : c'est une application que j'appelle ouverte, dans le sens où elle permet d'insérer son propre matériel pour créer les activités que l'on souhaite avec nos photos et avec l'enregistrement de notre voix. Ces applications permettent aussi d'utiliser tout ce que les utilisateurs ont déjà créé comme matériel.

    Moi qui aime beaucoup créer du matériel qui corresponde à l'enfant que j'ai en face de moi, c'est vraiment chouette ! Et c'est donc tout l'intérêt de ce genre d'application qui se transforme en outil à générer du véritable matériel de rééducation adapté.

    Avec ce petit Loulou, on travaillait sur l'opposition singulier/pluriel avec le déterminant. J'ai donc pris des photos d'animaux playmobils seuls ou à plusieurs. J'ai enregistré ma voix (mon fils m'a aidé, il y a aussi une grosse voix sur les enregistrements ;) sur chaque image. Loulou n'a plus eu qu'à cliquer sur l'image correspondant à ce que disait l'enregistrement. Voici le lien de ce "jeu".

     

    Intérêt n°3 de la tablette dans la rééducation orthophonique

     

    Le fonctionnement de ces applications est assez intuitif. Lydie d'Ortho n co décrit Bitsboard sur son blog ici qui est aussi une application de ce type. Il existe aussi Make It qui est une application sans enregistrement où on peut faire des mémory, des quizz écrits ...

    Et vous que connaissez-vous ? En utilisez-vous ? Avez-vous un profil à partager avec nous ?

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Si M. Patate ne fait pas partie de ma boite à outils indispensable pour travailler, il est un matériel qui peut trouver de multiples applications !

    M. Patate

    La première je vous en avais parlé dans cet article : la sériation par accumulation.

    La seconde concerne aussi les aspects logico-maths, ou de fonctions exécutives : ce serait par exemple, lorsqu'on demande aux enfants de faire tous les M. Patate possible.

    Ensuite, pour du travail sur certaines structures syntaxiques : mais pas (M. Patate a des lunettes mais pas de chapeau, par exemple) ou ni...ni (il n'a ni lunettes ni chapeau) avec des cartes photos de M. Patate ou avec M. Patate à construire selon la consigne.

    Enfin, M. Patate peut être un merveilleux enrobage ou morceau de sucre en donnant un élément à chaque fois que c'est correct : lecture, articulation de mots. Personnellement, j'ai pris en photo tous les éléments séparés. Je les ai imprimés en étiquette et au dos, je colle avec de la patafix des syllabes à lire ou des mots à produire. Je les pose du côté des accessoires de M. Patate, l'enfant choisit l'accessoire qu'il veut parmi les photos et il obtient le vrai accessoire s'il a lu ou produit correctement.

    Des idées qui me viennent en partie du groupe Facebook dont je vous ai déjà parlé sur le détournement de matériel.

    Et vous, avez-vous M. Patate ? Qu'en faites-vous (en dehors du "jeu de fin de séance") ?

     

    C'est la première fois que vous venez sur le blog ? Un document pour vous aider à voir ce que vous pouvez y trouver dans ce billet.

    Pin It

    4 commentaires
  • Il y a quelques temps, j'ai revu Mary Poppins et une des chansons m'est apparue sous un jour nouveau. Il s'agit du petit morceau de sucre qui aide la médecine à couler. Le petit morceau de sucre, je me suis dit que cela correspondait tout à fait à mon enrobage, celui qui sert à faire faire aux enfants des activités qui leur paraitraient bien fades voire fastidieuses sans cela. Donc, je vous laisse (ré)écouter cette chanson, voire me décrire vos morceaux de sucre préférés ;) Tout à coup, je me sens une Mary Poppins de l'orthophonie !


    votre commentaire
  •  

     

    Les jeux phoniquesUne approche de rééducation de l'articulation qui nous a été donnée lors de la formation verbo-tonale qui n'existe pas dans la DNP (voir cet article). C'est l'utilisation d'objets associés à un mouvement (de l'objet et/ou de l'enfant et/ou de l'ortho) pour produire un phonème et ou d'une syllabe. Ces mouvements sont en lien avec les caractéristiques définis dans le rythme corporel de la verbo mais pas toujours. On les utilise avec les tout-petits mais cela peut marcher avec des plus grands (6-7 ans), quand certains phonèmes ne sont pas bien produits. Cela permet d'avoir un support pour produire le phonème, parfois indispensable, lorsqu'on a du mal à faire faire le mouvement seul à l'enfant (notamment en cas d'inhibition ou de dyspraxie). L'objet (ou une représentation de cet objet : dessin, picto...) peut être utilisé ensuite pour rappeler le phonème en lecture ou pour travailler dans des mots. Dernièrement, j'en ai utilisés deux : l'un avec une enfant déficiente auditive de 7 ans pour le /ch/ (on utilise un papier de soie qu'on froisse) et l'autre avec un enfant avec une dyspraxie verbale pour /m/ qu'il produisait /ml/ (on a caressé un ours en peluche tout doux). Pour ces deux enfants, ça a marché, ils ont adoré et sont même allés plus loin. La fillette a réemployé le papier de soie qui était restée sur le côté de la table lors de l'activité de catégorisation lexicale qui suivait (on entend /ch/). Quant au petit loulou, il a proposé lui-même des syllabes différentes (avec d'autres voyelles donc) en reproduisant des mouvements complémentaires proches de ceux qu'on fait en rythme corporel pour les voyelles.

    Quand on a compris le principe, il est tout à fait possible de trouver soi-même des objets avec lesquels on peut créer les mouvements faits en DNP ou en verbo. Par exemple, j'utilise de la pâte à modeler pour /gn/ et ça marche super !

     

    On nous parle des jeux phoniques aussi dans la formation éducation précoce (cf. article ). Il s'agit alors plus d'onomatopées en rapport avec l'objet. Certains jeux sont proches de ceux de la verbo (rappel : Mme Descourtieux est une verbotonaliste, à la base). Ces jeux sont destinés à présenter à l'enfant tous les phonèmes du français. Ils ne sont pas réellement voués à monter l'articulation dans ce cadre là.

     

    Est-ce que vous connaissez ? Est-ce que vous utilisez ? Si vous avez fait la DNP, voyez-vous comment vous pourriez utiliser des objets ?

    Les jeux phoniquesC'est la première fois que vous venez sur le blog ? Un document pour vous aider à voir ce que vous pouvez y trouver dans ce billet.

    Pin It

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique