• A Tournon, pendant l'atelier conscience syllabique, Estelle nous a parlé du matériel Pho-syll, dont voici la première page :

    A priori, c'est un matériel créé par un enseignant, d'après mes recherches sur Internet. Estelle, si tu veux laisser un commentaire pour nous dire ce que tu en penses. Ensuite, celles et ceux qui sont intéressés pourront appeler la maison d'édition et nous tenir au courant.
    A vous !
    Pin It

    3 commentaires
  • En rééducation, j'ai un jeune garçon de 10 ans avec un trouble du langage oral mais surtout écrit qui a vraiment du mal avec les syllabes CCV et CVC en lecture, en transcription et aussi en langage oral (on s'en aperçoit à cause de l'écrit). Je n'avais pas encore eu l'occasion d'utiliser de façon approfondie la DNP pour ces syllabes. C'est chose faite avec lui. On a travaillé les syllabes simples en grands mouvements, en traces de peinture et là, on vient de faire les syllabes complexes en grands mouvements. Toujours selon le principe de progression pas à pas, sans brûler d'étapes, on a passé beaucoup de temps sur CVC en grands mouvements et c'est moi qui lui ai fait les traces pour celles-ci. On vient juste de commencer CCV. La première séance, il avait du mal à séparer le "c" de "cra" mais maintenant, il y arrive et en transcription, c'est beaucoup moins dur !! Je vous tiendrai au courant.

    La suite ici

    2 commentaires
  • Alors, j'ai voulu essayer le rythme avec mon petit de 7 ans. L'idée, c'était qu'ensuite, je pourrai m'en servir pour travailler sur certaines structures récurrentes comme "qu'est-ce que" avec le rythme comme soutien. Le problème, c'est que ce n'est pas du tout évident pour lui de reproduire un rythme. Celles qui ont déjà essayé, est-ce que c'est courant que l'enfant ait du mal à reproduire un rythme du genre "vite vite vite vite vite" ?
    Je vous raconterai la suite.

    votre commentaire
  • Dans la dernière session de formation, j'ai parlé du matériel "récit en 3 D" de Brigitte Dupas. Ma critique : ici.
    Je l'ai expérimenté auprès du petit V. que vous voyez dans les vidéos avec deux objectifs :

    - améliorer la compréhension de textes écrits ou oraux
    - lui permettre de construire des récits construits.
    J'ai travaillé comme il est indiqué dans le livre en construisant des petites histoires très courtes et correspondant au schéma narratif, à l'aide d'histoires séquentielles. Nous avons aussi ensemble construit quelques petits récits à l'aide de jouets ou de cartes Pokemon (c'est un fan).
    Au bout de quelques séances, j'ai observé une amélioration de la compréhension de ces petits textes et aujourd'hui, ... V. a initié seul un récit personnel.
    V: "je voudrais une histoire qui termine triste et j'ai une idée."
    F: "je t'écoute"
    V:"voilà, c'est un enfant. Il est avec son pépé et sa mémé. et son pépé et sa mémé ils meurent alors le petit enfant, il est triste"
    F:"Tu connais un petit enfant, toi, qui est triste parce que son pépé ou sa mémé est mort ?" (question pas pragmatique, parce que je connaissais la réponse...)
    V:"oui, moi. Quand mon pépé, il est mort, j'ai dormi avec ma maman et je pleurais. J'étais triste."
    C'est la première fois que V. construisait une histoire autour du décès de ce grand-père dont il était très proche.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique