• L'éducation auditive

     C'est le point que j'ai trouvé particulièrement obscur lorsque je suis arrivée dans mon actuel salariat à propos de la rééducation des enfants sourds et je pense encore aujourd'hui que je suis loin d'avoir tout intégré.

     

    Le but de l'éducation auditive, c'est d'"amener l'enfant à exploiter au mieux le maximum d'informations acoustiques disponibles pour développer sa parole et son langage oral, le but ultime étant que l'enfant puisse extraire le sens de ces informations constante et continuelle, dans son environnement de tous les jours."  (Busquet, Gaillard et Groh, 2009). Avec l'éducation auditive, on veut que l'enfant puisse faire attention à son environnement auditif et qu'il puisse exploiter ce qui s'y passe en inhibant ce qui n'est pas utile et garder ce qui l'est. On fait de l'éducation auditive avec tous les enfants sourds qui ont un gain prothétique suffisant qu'ils soient appareillés avec des contours d'oreille ou des implants cochléaires.

     

    La première "étape" qui est très évidente et qui l'a été rapidement pour moi concerne tous les bruits. Apprendre à s'intéresser au monde sonore et à le reconnaitre, ça parait essentiel et c'est ce qui est fait avec les petits qui viennent d'être diagnostiqués et appareillés et ceux qui viennent d'être implantés. On parle beaucoup de tout cela dans la formation éducation précoce que je vous présentais ici. Cela fait partie des recommandations de la HAS.

     

    La deuxième "étape" va être nécessaire toute la vie et le fait de parler d'éducation auditive pour cette phase me perturbait et me perturbe toujours beaucoup, notamment quand on parle des grands implantés depuis longtemps.

     

    Lors de la rééducation de ces enfants, on utilise souvent le code LPC. Pour l'intérêt de cette approche, voir le site de l'association ALPC ici. Les enfants utilisent donc audition, lecture labiale complétée par le code (LfPC = Langue française Parlée Complétée) pour toutes les activités liées à la phonologie, la syntaxe et le lexique. L'éducation auditive va donc consister à passer par de l'auditif pur sans le code LPC mais aussi sans lecture labiale, sans aide de communication totale.

     

    Si vous voulez savoir comment on fait, il y a un excellent livre très pratique qui décrit toutes les étapes de l'éducation auditive. C'est d'ailleurs de ce bouquin que je tire la citation de la définition.

     

    On trouve des listes de mots proches un peu partout dans le matériel orthophonique. Actuellement, j'utilise :

     

    Enfin, sur le site de l'IFIC, il existe des entraînement en ligne, pratiques pour les ado et les adultes, qui peuvent le faire à la maison. C'est .

     

    Pour rédiger cet article, j'ai un peu cherché des références d'articles sur le sujet où on nous dirait les résultats de ces entrainements, comme on en trouve pour d'autres domaines en orthophonie (même si cela reste modeste) mais je n'en ai pas trouvés. Cela ne veut pas dire que cela n'existe pas. Alors, si vous en connaissez, merci de le dire.

     

    Et vous, pratiquez-vous l'éducation auditive ? Avez-vous des choses à nous proposer ?

     

    C'est la première fois que vous venez sur le blog ? Un document pour vous aider à voir ce que vous pouvez y trouver dans ce billet.

    « Les applications que j'ai utilisées le plus cette annéeDimanche 7 septembre »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Charlène
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 12:09

    Merci pour ce partage! Et merci aussi pour le site où il y a des exercices que les patients peuvent faire à domicile. Charlène

    2
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 18:55

    Ravie que cela t'inspire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :