• Etudes de cas à Toulouse

    Dans un mois, je reviens vers vous pour les dernières journées avec vos études de cas.

    Afin de mieux l’organiser, j'aurais besoin de savoir qui va présenter un cas avec quelles questions (bilan, rééduc, ou autre) et quel âge, surtout. Je pourrais ainsi éventuellement compléter si certaines thématiques ne sont pas abordées.
    Répondez-moi par mail, pas la peine de détailler. Vous dites juste : "voilà, je vais parler de M., 5 ans, j'ai des questions sur la rééduc, autour du vocabulaire", par exemple.

    Pour vous aider à préparer votre étude de cas, il y a un article sur le blog :

    J’aimerais que vous relisiez vos notes. On fera un petit bilan sur ces 2 jours. Réfléchissez aux questions diverses que vous pourriez avoir. Par exemple, si vous avez mis en pratique certaines choses et que vous avez eu des soucis. Pareil, parlez-en par mail. Pour moi, ce sera plus facile.

    Merci de me répondre même si vous n’avez rien à dire : dites simplement : "rien pour moi".

    J'attends vos mails.

    A bientôt

    « un film réalisé par une dyslexiqueCongrès de Lille »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Fany Profil de Fany
    Samedi 5 Mars 2011 à 18:13

    1er cas :

    A., 4 ans 8 mois : expression orale réduite à 10-15
    mots ou expressions + qq onomatopées, compréhension de niveau 2-3 ans, donc
    assez bien préservée combinée à une compréhension des situations normale,
    dyspraxie massive mais très en recherche de trace écrite qu'il tente et
    finit par faire produire ; TED envisagé (bilan programmé pour avril 2011),
    prévu en raison des troubles massifs du comportement qu'il présentait ;
    comportement actuellement régulé, grace aux réajustements successifs de
    l'école et de la famille.
    Mes questions et doutes :
    - certes, je travaille la compréhension, le respect du cadre chez un enfant
    qui reste encore vite débordant mais comment l'amener à émettre ????
    Les inductions de reproduction par mimétisme, intonation, micro, retour du
    miroir, support corporel, actions avec déplacements d'objets... ont semblé
    marcher au début puis il les abandonne ; je n'arrive pas à l'interpréter :
    déception vis à vis du piètre résultat obtenu malgré mes félicitations...???
    Il utilise les qq mots à sa disposition, les gestes appris, a réellement
    envie de faire passer un message, est ravi qd il y arrive...
    - Que demander à ces parents très bienveillants, plutôt adaptés mais
    débordés entre cet enfant, leur aîné et leur boulot? Ce que je demande est
    rarement fait par manque de temps ; je voulais mettre en place des cartes de
    style makaton ou idéopicto mais ce n'est pas repris à la maison...

    2
    Caillet Marie
    Lundi 14 Mars 2011 à 11:25

    Ton étude de cas m'intéressera beaucoup car j'ai un patient qui ressemble beaucoup à celui-ci à mon cabinet et qui me pose franchement question.

    Je vais proposer une autre étude de cas du coup !

    Q., 8 ans 8 mois, dysphasie expressive, scolarisé en CE2. Apprentissage de la lecture laborieux en raison d'importantes difficultés phonologiques. Actuellement, il reste encore gêné par les graphies complexes. Ah, ces fameuses graphies complexes...J'aimerais bien qu'on partage nos constats et idées sur cette question (et pas que dans le cadre de la dysphasie d'ailleurs).

    Je présenterai compréhension écrite et transcription au moment de l'étude de cas.

    Il reste très immature et a besoin de passer par le jeu, à deux (ou trois si stagiaire). Difficile de proposer des activités papier-crayon même si elles sont sympas (cf. Lire pour comprendre 2, enquête de L'inspecteur Lafouine...).

    Mes questions le concernant sont encore floues mais je mettrai ça au clair pour le 28.

    3
    Fany Profil de Fany
    Lundi 14 Mars 2011 à 18:10

    merci, Marie, ton cas sera au programme avec le 1er et j'ai honte, j'ai même pas marqué qui le présente !!

    4
    Fany Profil de Fany
    Mardi 15 Mars 2011 à 20:41

    J'écris les cas dans l'ordre où ils m'arrivent. Je ferai le programme quand je verrai que j'ai reçu un max de réponses.

    Cas de Luce :

    Sam, agé de 8.6 ans, scolarisé en CE1, en attente d'une classe de dysphasique
    Il a été vu en janvier 2009, agé de 6 ans pour un retard de lecture.
    Diagnostique du centre référent: dysphasie, dyspraxie,dyslexie dysorthographie...la totale

    Il est pris en rééduc ortho 2/sem+ psychomot

    C'est un enfant attentif, mais sans expression spontanée,inexpressif et tranquille. La lecture est acquise, mais sans compréhension, l'orthographe est perturbée au niveau phonétique avec confusions sonores++
    Comment travailler le spontané, l'humour...?

    J'en ai un autre, tout neuf, non diagnostiqué, 5 ans, trouble du langage avec une répétition de mots juste sur les finales. Je peux développer si ça vous intéresse

    5
    Fany Profil de Fany
    Mardi 15 Mars 2011 à 20:42

    Cas de Régine :

    Nicolas, 11 ans. Mon problème est de porter ou non le diagnostic de dysphasie  chez cet enfant car le cas ne me paraît pas simple (plusieurs problématiques dont une composante de personnalité...). Je suis en train de lui faire passer un bilan d'évolution et je vous amènerai tous les éléments lors de la formation. Je ne sais pas si j'aurai le temps de rédiger tout cela comme une étude de cas mais je vais faire mon possible. Nous sommes en attente pour obtenir un rendez-vous au centre référent de Toulouse afin qu'ils examinent Nicolas. Je suis Nicolas depuis avril 2010 à raison de 2 séances hebdomadaires de 45 min chacune. Il est actuellement en CLISS (non spécifique) et il ne semble pas y être à sa place. Une demande a été faite pour le CDDS (centre d'enfants malentendants mais accueillant aussi des enfants dysphasiques mais peu de chance d'avoir une place...) et dans une CLISS langage qui doit s'ouvrir en septembre prochain.

    6
    anne amans
    Mercredi 16 Mars 2011 à 11:50

     je pensais au cas de Gabin 8 ans : asourdissement de toutes les consonnes sonores et oralisation de toutes les nasales.A compris la technique  mais si pas guidé rien donc trouble +++ en spontané l'écrit facilite++


    Compréhension morphosyntaxe OK mais en expression beaucoup d'erreurs (de genre,sur les flexions vernales..)


    Quasi aucune inquiètude parentale alors que Gabin parle peu est un enfant plutôt triste...


    Mes questions:diagnostic?? comment quand personne n'est inquiet


    trouble phonologique: je ne sais plus que lui proposer et je me sens en difficulté pour la prise en charge du trouble morphosyntaxique de façon générale.


    Je peux aussi parler de Lowill 5 ans  gros pb de reception essentiellement morphosyntaxe mais avec un comportement trés opposant pression +++ du CAMPS qui voudrait que je pose un diagnostic de dysphasie alors qu'ils ne donnent aucun élément psycho


     


    e


    co

    7
    Fany Profil de Fany
    Jeudi 17 Mars 2011 à 18:36

    Merci Anne, on les met au programme.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :