• Artiskit

    Ça fait longtemps que je voulais en faire une, de critique d'Artiskit… Il fait partie de ma trousse indispensable.

    Donc pour celles et ceux qui voudraient savoir ce que c'est, je vous renvoie au site, complet, qui vous explique et vous montre même des vidéos.

    Je l'utilise, pas avec tout le potentiel, mais déjà un peu pour vous en donner une idée.

    Ici, un exemple d'un fichier en partage. Et encore, d'autres exemples.

     

    Les points positifs :

    - un super outil pour fabriquer du matériel sur la syntaxe, quand on veut des images précises pour travailler telle ou telle structure, je n'en connais pas de meilleur (mais je ne connais pas tout).

    - le graphisme est très agréable.

    - logiciel très ouvert, qui permet de créer à peu près tout ce qu'on veut, et d'y mettre ce qu'on veut.

    - l'espace de partage : on y trouve déjà de multiples jeux utiles.

     

    Les points négatifs :

    - peu intuitif quand on a l'habitude de travailler sur d'autres logiciels de retouche d'images.

    - banque d'image assez réduite, il y a des tas de mots très fréquents qu'on ne trouve pas.

    - l'ouverture du logiciel fait que cela peut être long de créer car c'est à nous de poser les images sur le fichier.

     

    Et vous, l'utilisez-vous ? Qu'en faites-vous ? Qu'en pensez-vous ?

     

    Au moment où j'ai écrit cet article, je ne le savais pas. Lydie, sur Ortho n co, en a fait un aussi, qui a été publié fin décembre. C'est .

     

    La mise à jour du logiciel avec des dessins colorisés :

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Langageoral.com

    Depuis un certain temps, existe un site spécialement dédié aux orthophonistes qui permet de construire du matériel personnalisé, en langage oral (articulation-phonologie, lexique, syntaxe, praxies bucco-faciales), en langage écrit et en logico-mathématiques : du matériel imprimable et des jeux interactifs en ligne (qu'on peut envoyer au patient et auxquels on peut accéder via ordi ou tablette). Nous venons (dans ma structure) de nous abonner aux 2 sites de langage. Pour la description précise, il vaut mieux aller voir sur le site.

    Je suis donc en train d'expérimenter les impressions. Je me prépare du matériel, j'ai commencé par me faire des jeux différents sur les phonèmes pour l'articulation . J'ai fait /gn/ car j'en ai fréquemment besoin. Donc, je commence par vous parler de cet aspect. Je n'ai pas encore eu l'occasion d'essayer les jeux interactifs.

    Voici tout ce que j'ai fait pour /gn/ :

     

     

    Un exemple avec le jeu de mistigri que je vais utiliser en jeu de paires :

     

    Langageoral.com

     

    Ce qui est bien :

    - du matériel personnalisé, réutilisable une fois qu'il est fabriqué (ne pas oublier de l'enregistrer au format PDF aussi s'il s'abime, si on le perd ou quoi que ce soit d'autre)

    - les différents paramètres de choix des mots en articulation-phonologie

    - différents jeux possibles

    - de nombreux mots imagés ou photographiés (plus que dans la base d'Artiskit)

    - la rapidité : une fois qu'on a choisi les mots, c'est le logiciel qui se charge de placer toutes les images choisis dans la base de jeu.

     

    Ce qui est moins bien :

    -pas d'aperçu des différents paramètres avant l'impression

    - pas de choix des mots dans l'impression du jeu (par exemple, dans le jeu de familles, si je veux que certains mots soient ensemble et pas d'autres)

    - le versant syntaxe, c'est juste de la traduction de phrases en pictogrammes : pas de création de scènes pouvant travailler des structures particulières (pour cela, le matériel indispensable reste Artiskit à mon sens)

    - pas de partage des jeux créés par les autres utilisateurs (comme Artiskit), ce qui serait vraiment appréciable

    - pas de possibilité de créer d'autres jeux comme dans Artiskit

    - dans l'activité "intrus sémantique", l'intrus est un seul élément de la catégorie sélectionnée (exemple des vêtements).

     

    Ajout le 31/01/2107

    Désormais, ce site (et son copain langageecrit.com) fait partie de mes indispensables, à voir ici.

     

    Je vous parlerai des jeux interactifs quand j'aurais essayé.

    Et vous, y êtes-vous abonné ? Qu'en avez-vous pensé ?

     

    C'est la première fois que vous venez sur le blog ? Un document pour vous aider à voir ce que vous pouvez y trouver dans ce billet.

    Pin It

    9 commentaires
  • Pig 10

    Un jeu, non spécifiquement orthophonique, allemand, que j'ai acheté à Epinal. Il est vraiment bien pour travailler les faits arithmétiques et les stratégies. C'est un peu le principe du 1000 bornes. Il faut arriver à 10 pour gagner la pile de cartes, le but étant d'avoir le plus de cartes mais il n'y qu'une pile pour tous les joueurs. Lorsqu'on dépasse 10, c'est le joueur suivant (ou précédent, mais à deux, ça n'a pas d'importance) qui prend les cartes. Donc, il y a aussi un travail possible sur les compléments à 10. Il existe aussi des cartes spéciales.

    Donc, j'aime : le principe, innovant (par rapport à tous les jeux qu'on peut avoir pour travailler les faits arithmétiques, c'est souvent très casse-pieds); les images, avec des cochons sur le thème des contes, la possibilité de faire des parties assez rapides.

    Pour l'instant, rien de négatif, à voir avec l'usage...

    Et comme il est souvent de bon ton dans les critiques de jeux en orthophonie : les enfants adorent ;) (mes patientes, même déjà grandes : entre 10 et 12 ans, me le réclament, elles comptent sans rechigner).

    Après une petite recherche rapide, on peut se le procurer dans tous les sites qui vendent des jeux sur Internet, mais pas chez Mot à Mot.

     

    C'est la première fois que vous venez sur le blog ? Un document pour vous aider à voir ce que vous pouvez y trouver dans ce billet.

    Pin It

    6 commentaires
  • Les jeux Tam Tam

    c/o ABludis

    Il y a quelques mois, la créatrice des jeux Tam Tam m'avait contactée pour me faire essayer ces jeux. Gentiment elle m'en a envoyés deux pour que je les teste. Je dispose donc du Tam Tam Safari et du Tam Tam Circus. Le principe des Tam Tam est proche de celui du dobble, sauf qu'il y a à la fois des images et des mots écrits et en fonction de la règle du jeu qu'on choisit, on peut apparier mot/image ou mot/mot ou image/image, ou les 3. Les Safari sont des jeux très simples avec des mots très éloignés alors que pour les Circus, les mots sont proches (boucle/bouche/bouchon/boulon...). Par ailleurs, dans celui que j'ai, il y a des nombreux mots avec /ch/ ce qui permet de travailler aussi sur l'articulation.

    Donc, on peut travailler la compréhension de mots, le lexique orthographique (lecture le plus rapide possible), l'assemblage (qui "vire" vers l'adressage), les capacités visuo-attentionnelles (avec les Circus) et éventuellement l'articulation. Les dessins sont assez jolis.

    Le seul point noir (et il est riquiqui), c'est le mot biberon qui intervient dans mon Safari niveau 1 composé de mots sans autre graphème composé.

    Il est vrai qu'il est possible de se fabriquer ce genre de cartes : Lydie a publié un tutoriel pour en créer.

    Pour toutes celles qui veulent aussi des images (du coup, on travaille aussi sur le sens et l'obligation de switcher entre la représentation orthographique et sémantique) et/ou qui n'ont pas le temps de découper, plastifier et/ou qui veulent du matériel tout beau, alors, pour un prix raisonnable, vous pouvez vous procurer ces jeux.

    Pin It

    3 commentaires
  • Réflexions grammaticales

    c/o Ortho Edition mais plus édité

    C'est un classeur et un CD-Rom par une orthophoniste, très prolifique en jeux : Laurence Boukobza, qui propose des activités sur la grammaire, comme son nom l'indique : genre et nombre des noms, genre et nombre des adjectifs, ne pas confondre le nom, le verbe et l'adjectif, accord sujet-verbe, être et avoir, les temps des verbes, les temps composés.

    Certaines activités sont de vraix jeux, de type jeux de parcours, jeux d'échecs... d'autres sont des activités papier-crayon mais ludiques. Dans chaque partie, les deux types d'activités sont proposées. Par contre, il est dommage que ce ne soit pas sur le même matériel pour les enfants en véritable difficulté. Pour moi, les activités peuvent être intégrées ainsi : l'enfant comprend la notion avec un exercice systématique proposé dans le classeur ou par l'orthophoniste, on systématise avec l'activité du classeur puis on propose des exercices de transcription avec du matériel du jeu puis sur du matériel différent pour généraliser.

    Exemple sur le genre : l'ortho explique la notion avec la méthode des jetons par exemple, puis propose la fiche labyrinthe de la coccinelle. Ici, pas besoin de transcription puisqu'il n'y a pas d'accord.

    Les jeux sont appréciés des enfants (et de l'orthophoniste), on peut les proposer plusieurs fois pour qu'il y ait une véritable imprégnation et une automatisation. La progression proposée dans les activités est réalisée avec intelligence : du plus simple au plus complexe. Les graphismes sont agréables.

     

    C'est la première fois que vous venez sur le blog ? Un document pour vous aider à voir ce que vous pouvez y trouver dans ce billet.

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique